Récolte et transfert d' embryon




La récolte

L’ embryon est récolté à J7 ou J8 (J0 = jour de l’ovulation de la donneuse) par 3 ou 4 siphonnages successifs de l’utérus de la donneuse  Le liquide une fois récupéré est alors souvent filtré.

Une recherche de l’embryon est ensuite effectuée à la loupe binoculaire dans les milieux récupérés. Les opérations sont réalisées au laboratoire  sous une hotte à flux laminaire qui permet de manipuler l'embryon dans une ambiance la plus stérile possible.


Le transfert

Le transfert dans la receveuse est l’étape la plus délicate, nous utilisons le transfert cervical:

 

     Le transfert cervical : l’embryon est déposé dans l’utérus de la receveuse en passant par le col de l’utérus. L’embryon, conditionné dans une paillette, est transféré avec un pistolet spécial. C'est actuellement la technique la plus utilisée sur le terrain. La difficulté technique réside dans le passage du col de l'utérus de la receveuse en le manipulant le moins possible pour éviter la décharge de prostaglandines par l'utérus qui compromettrait la future gestation.

 

La réfrigération

La réfrigération de l’embryon peut être effectuée ce qui permet de le transporter.

Il doit être transféré dans la receveuse dans les 24 heures.

       Au Haras nous disposons de receveuses sur place.

 

Résultats:

- Taux d'embryon par récolte: 30 à 60%. Les chances de récolter un embryon à chaque collecte est fortement dépendant de l'âge de la donneuse, et du type de semence utilisée (meilleurs taux avec des jeunes juments et meilleure réussite avec de la semence fraîche par rapport à de la semence congelée).

 

- Taux de gestation à J14 (diagnostic de gestation à 14 jours) par embryon transféré: 65 à 80%. Ce taux dépend de l'état physiologique et de la conformation de la receveuse (état du col de l'utérus).

 

- Taux de gestation à J45 (diagnostic de gestation à 45 jours) par embryon transféré: 50 à 75 %. Ce taux reflète la capacité de l'utérus de la jument receveuse à réaliser les différentes étapes de la placentation et du développement du fœtus.

Cette technique a comme principaux intérêts:

  • La mise à la reproduction de juments âgées ou posant des problèmes au cours de la gestation (le taux d’embryons récoltés risque d’être faible).
  • La conciliation entre une carrière sportive et une carrière de reproduction des juments de haute valeur.
  • La possibilité de faire naître plusieurs poulains la même année pour une même jument donneuse (diminution de l'intervalle de génération favorisant le progrès génétique).
  • La mise à la reproduction de jeunes juments de 2 ans prometteuses mais qui n'ont pas fini leur croissance pour supporter une gestation. (attention toutes les juments ne sont pas pubères et le taux de récolte est souvent faible).


Les contraintes

  • La synchronisation des receveuses représente un coût très important (entretien et suivi gynécologique d’un troupeau de receveuses).
  • Un suivi gynécologique très précis de la donneuse
  • Une équipe d'opérateurs qualifiés et expérimentés
  • Un coût élevé du matériel de récolte et de transfert, (matériel de laboratoire sophistiqué et fournitures à usage unique et/ou stérilisé).
  • Des équipements adéquats (laboratoire de transfert, barre de contention adaptée).



Conseils pour choisir votre étalon :

Plusieurs facteurs interviennent dans la réussite finale :

     . l'âge de la jument : à partir de 15 ans la fertilité des juments  diminue régulièrement,

     . la fertilité propre de la jument : les juments suitées sont plus fertiles que les juments maidens qui sont elles-mêmes plus fertiles que les juments vides,

     . le nombre de "bonnes" chaleurs exploitées : vous pouvez l'augmenter en mettant vos juments sous lumière pour avancer la date de la première ovulation, en détectant tous les retours en chaleur et en pratiquant des constats de gestation précoces,

     . le type de chaleur : la chaleur de lait peut avoir une moins bonne fertilité (environ 35 % contre 50 % pour une chaleur normale),

     . la technique utilisée : choisir la technique de monte la plus fertile,

     . le nombre de saillies ou d'inséminations par chaleur : dans le cas d'utilisation de techniques moins fertiles (sperme réfrigéré, congelé) ou d'étalons subfertiles, la fertilité augmente si l'on augmente le nombre de saillies ou d'inséminations (2 ou 3 au lieu de 1)


Il est donc important de ne pas cumuler les risques :

  • pour une jument difficile, utiliser une technique de monte fertile (saillie ou insémination de sperme non réfrigéré)

  • pour utiliser un étalon disponible uniquement en sperme congelé ou réfrigéré, choisir une jument fertile (moins de 15 ans suitée, sur une autre chaleur que la chaleur de lait).






Tarifs

  • Récolte 150€
  • Récolte et transfert 250€                                                                                                   (frais de récolte plafonnés à 500€/an quelque soit le nombre d'embryons et le nombre de récolte)
  • Location porteuse 1500€ payable à 45 jours DG +